الثلاثاء. أبريل 23rd, 2024

Note de l’éditeur : Yi Da est un spécialiste en relations internationales basé à Beijing. Cet article représente le point de vue de l’auteur et pas nécessairement celui de CGTN.) 

Johannesburg a fait date dans l’histoire. La ville a accueilli le 15e Sommet des BRICS, en marge duquel les dirigeants chinois et africains se sont retrouvés face à face pour la première fois depuis cinq ans. Rendez-vous important ouvrant de nouvelles perspectives pour les BRICS, le Sud global et le développement dans le monde.

Nouveau départ pour la coopération des BRICS

Sous la présidence chinoise, les BRICS ont lancé l’année dernière le processus d’élargissement. À Johannesburg, cet engagement a porté ses fruits : l’Arabie saoudite, l’Égypte, les Émirats arabes unis, l’Argentine, l’Iran et l’Éthiopie ont été invités à rejoindre ce mécanisme de coopération en tant que membres officiels. 

Cet élargissement a une portée historique, car il marque un nouveau point de départ pour la coopération des BRICS. Maintenant que le format passe de cinq à onze membres, les BRICS ont désormais une meilleure représentation géographique et embrassent de nouvelles opportunités de coopération. C’est une forte impulsion donnée non seulement au renforcement de la multipolarité du monde et de la démocratisation des relations internationales, mais aussi à la promotion de l’équité dans la gouvernance mondiale.

Nouveau chapitre dans le développement du Sud global

Le mécanisme des BRICS, né sur fond de l’émergence collective des marchés émergents et pays en développement, est aujourd’hui une importante plateforme de coopération Sud-Sud. Son renforcement est largement salué par la communauté internationale. Pourtant, certains pays, motivés par la mentalité de la guerre froide, cherchent par tous les moyens à semer la discorde. Malgré les dissonances et les tentatives de diffamation, les BRICS maintiennent une grande vitalité. Avec la présence de plus de 60 dirigeants de pays en développement à Johannesburg, le mécanisme des BRICS a démontré la détermination et l’élan de solidarité du Sud global. 

Face aux transformations et aux défis que traverse le monde, les pays du Sud recherchent la solidarité et le développement et rejettent les ingérences extérieures. Cette volonté s’affirme et s’accroît. Par l’élargissement, les BRICS posent un jalon dans la coopération entre les pays en développement. Désormais, le Sud global voit sa représentation et son droit à la parole se renforcer dans la gouvernance mondiale et œuvrera au développement avec plus d’unité et plus de confiance. 

Nouvelle vision pour la modernisation du monde

Qui est le vrai ami ? Qui est le vrai partenaire ? Comme l’a souligné le Président Xi Jinping, la Chine est unie avec les autres pays en développement par le même idéal et le même destin. Elle a été membre des pays en développement, elle l’est encore aujourd’hui et elle le sera pour toujours.

Ces propos trouvent leur illustration parfaite dans la coopération Chine-Afrique. Durant les dix ans écoulés, la Chine a participé sur le continent africain à la construction de plus de 6 000 kilomètres de chemins de fer, de plus de 6 000 kilomètres de routes et de plus de 80 grandes installations d’électricité. Par ces actions concrètes, elle démontre qu’elle est un ami fiable de l’Afrique, un compagnon de route de ce continent sur le chemin de la modernisation. 

À l’occasion du Dialogue « BRICS plus », la Chine a annoncé la création d’un fonds spécial dédié à la mise en œuvre de l’Initiative pour le développement mondial, afin qu’aucun pays ne soit laissé en arrière dans le processus de modernisation. Lors du Dialogue des dirigeants chinois et africains,elle a avancé l’Initiative pour le soutien à l’industrialisation de l’Afrique, le Programme d’assistance à la modernisation de l’agriculture de l’Afrique, ainsi que le Plan de coopération sino-africaine pour le développement des talents, pour contribuer à une modernisation accélérée du continent. Les dirigeants africains, de leur côté, ont été nombreux à exprimer leur ferme soutien à l’Initiative pour le développement mondial, l’Initiative pour la sécurité mondiale et l’Initiative pour la civilisation mondiale, et se sont engagés à promouvoir la coopération de qualité dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route ». Ensemble, la Chine et l’Afrique ont affirmé leur ferme détermination à avancer main dans la main vers la modernisation.

Seul on va vite, ensemble on va loin. À l’avenir, les pays des BRICS s’engageront en profondeur avec les autres pays en développement pour relever les défis et avancer vers la modernisation. En unissant leurs efforts, ils pourront écrire de plus belles pages dans les annales du progrès de l’humanité et apporter une plus grande contribution à un monde solidaire, pacifique et prospère.

By admin