الخميس. أكتوبر 6th, 2022

traduit par:Kamerji Samer

En juillet 2006, le magazine militaire américain « Armed Forces Journal » a publié une nouvelle carte du Moyen-Orient dressée par le général américain à la retraite « Ralph Peters », dans laquelle l’écrivain met ses « grandes » propositions pour un meilleur Moyen-Orient, comme il a dit dans un article intitulé « Blood Borders ».

Ce qui est nouveau et étrange, c’est dans cet article et la carte qui y est jointe, dans laquelle Peters a divisé le Moyen-Orient sur des bases ethniques, religieuses et sectaires, et il a justifié cette répartition selon laquelle il existe des minorités opprimées et persécutées et que le Moyen-Orient mérite une meilleure situation qu’elle ne l’est, et que la division Sykes-Picot a fait du tort aux peuples de cette région. Les frontières actuelles de la région ont été « fixées par les frontières des Européens opportunistes », comme il l’a dit.

Ainsi, une proposition de projet a été élaborée sur la meilleure division de la région, qui devrait être sur des bases raciales, ethniques et sectaires, et que les conflits sectaires et le nettoyage ethnique qui ont lieu dans certains pays ne prendront fin que si la région est repartitionnée sur ces bases, bien sûr, selon son opinion.

Ce qui est étrange à propos de cet article et en même temps troublant, c’est que « Peters » dit : « Cette division n’aura lieu qu’après que le sang de centaines de milliers de personnes de la région aura été effusé, et que ce flot du sang sera inévitable. »

Le Général américain Peters

Ce que le général américain a mis en avant en 2006 est désormais réel et réaliste et observé sur le terrain. Au contraire, nous contribuons à sa mise en œuvre et regardons les effusions de sang et les guerres civiles partout sur la carte du Moyen-Orient, en haut ou en bas, et depuis 2011 nous avons parlé dans tous les pays arabes du droit des minorités pour l’autonomie et l’auto-gouvernance , ce qui augmente la violence, les effusions de sang et la division, il n’y aura plus d’Etats, mais plutôt des mini-États, ce qui provoquera des calamités pour nos pays arabes et du Moyen-Orient.

Ce qui est aussi étrange dans la question, c’est que les décideurs et les « élites politiques » ne réalisent pas l’étendue du stratagème, et même s’ils le font, ils ne rectifient pas s’ils comprennent. C’est que tous les pays arabes se soumettent à ce terrifiant et effrayant schéma sans s’en rendre compte.

Ils nous enseignent pendant que nous répondons, et des gens qui sont inconscients et qui sont conduites comme un troupeau, avec des mots magiques et des slogans qui ne soulèvent aucune place au-dessus de la réalité ou de l’histoire de l’humanité, à savoir « les droits de l’homme » et «  la démocratie »  et ce sont les peuples qui ont la pleine volonté » … Ce sont tous des slogans, car nous n’avons pas travaillé sur Les particularités de nos peuples et l’esprit arabe, qui s’est absenté volontairement et involontairement, les peuples ont contribué à la destruction de leur patries, leur division, leur dispersion et la destruction de leur esprit, et le dirigeant est entre le marteau du pouvoir et l’enclume des diktats des grandes puissances extérieures.

Et ce à quoi nous assistons aujourd’hui de conférences, de réunions et de rencontres des grandes puissances qui courent après les changements internationaux et mondiaux et leurs intérêts économiques et politiques, nous n’excluons pas qu’un jour viendra où la carte du nouveau Moyen-Orient « Peters » est devenu une réalité incontournable et une réalité que nous vivons comme prévu par le général à la retraite avec la conviction des décideurs arabes et orientaux. Les gens du milieu étaient également convaincus des divisions du colonialisme, des divisions de Sykes-Picot et autres.

Ils ont convaincu certaines “élites politiques” qu’il n’y a pas de théorie du “complot”, mais la réalité est tout autre. Regardons la carte des conflits et des guerres au Moyen-Orient et dans le monde arabe. Vous trouvez ISIS en Irak, la guerre au Yémen, les organisations terroristes, ISIS en Syrie, la guerre civile et les destructions en Libye et le complot qui Cooking à feu doux contre l’Egypte, la grande escalade entre le Maroc et l’Algérie, les campagnes contre les pays du Golfe et contre le Royaume d’Arabie Saoudite, l’utilisation du Qatar comme un bâton contre les Etats du Golfe et le monde arabe, la décision de la Turquie de provoquer ce monde flasque et faible en décomposition… Tous ces éléments peuvent être des outils utilisés par l’Occident et utilisés par les Etats-Unis pour mettre en œuvre ce plan maintenant.

Le projet Redessiner des frontières : division, segmentation, soustraction et annexe selon Peters

Selon le plan du général américain à la retraite Peters, il y aura des pays qui seront redivisés et d’autres seront ajoutés à de nouvelles régions, et le projet sera le suivant.

Yémen :

Au Yémen s’ajouteront des parties d’Asir, Najran et Jizan dans le sud du Royaume d’Arabie Saoudite : selon notre lecture de la réalité actuelle et ce qui se passe sur la réalité de la zone géographique là-bas, ce qui se passe maintenant aux frontières entre le Yémen et l’Arabie saoudite, c’est comme si le plan était en train d’être achevé, donc on n’exclut pas, même après un certain temps, que cette guerre se termine avec l’adhésion. Ces zones sont transférées au Yémen, bien sûr, par une décision et par accord et conférences organisées par certains pays occidentaux influents. La division du Yémen en deux parties  peut également se produire, compte tenu de la situation de division entre les parties yéménites en termes d’influence militaire et politique.

Irak :

Selon le plan de « Peters », la division en Irak sera la suivante : un Etat chiite au sud de l’Irak, et ce sera le noyau de l’Etat arabe chute qui, selon ses estimations, s’étendra le long du golfe Persique. Et le deuxième Etat en Irak sera un Etat sunnite du milieu, composé de trois provinces, qui choisira l’unité avec la Syrie. Quant au troisième Etat, c’est un Etat kurde, et il s’appelle le Kurdistan libre au nord. Cela explique la guerre en cours entre l’armée irakienne et la Mobilisation populaire d’une part, et Daech d’autre part en Irak, qui a provoqué le déplacement de centaines de milliers d’Irakiens et le ciblage et la persécution systématiques qui en résultent de minorités telles que Les « yézidis » par exemple, et c’est ce qui instaure une division ethnique comme celle établie par Ralph Peters », le conflit entre sunnites et chiites en Irak sera une mise en couvre de son plan qui est de diviser l’Irak en trois sunnites, chites, et les États kurdes.

République arabe syrienne :

La Syrie perdra la région côtière au profit du Grand Liban méditerranéen au profit de ce qui ouvrir la voie au retour de l’Etat phénicien.

Jordan :

Il préservera ses terres actuelles, en y ajoutant de nouvelles zones d’Arabie Saoudite.

Arabie Saoudite :

Peters propose de placer La Mecque et Médine sous une autorité religieuse spéciale, similaire au Vatican, et selon les autres divisions du Yémen et de la Jordanie, le royaume perdra beaucoup de ses terres, et c’est un acte de rapetissement et de réduction.

L’Iran :

Il perdra une grande partie de ses terres au profit de l’Azerbaïdjan, du Kurdistan, de l’Etat chiite et du Baloutchistan libre, mais il obtiendra la région de Herat en Afghanistan car elle est linguistiquement et historiquement liée à l’Iran, de sorte que l’Iran redeviendra un Etat ethnique.

Afghanistan :

Il compensera ce qu’il perd du Pakistan, car les zones tribales lui seront rendues, dans le nord-ouest du Pakistan, et ses habitants rejoindront leurs frères afghans, comme il l’a dit. Pour que le Pakistan revienne d’un état anormal à un état normal, il doit abandonner la région du Baloutche pour l’établissement d’un Etat libre du Baloutchistan.

Koweït :

Il restera tel quel dans le nouveau Moyen-Orient, ce qui signifie qu’il n’est pas inclus dans la division Peters.

Émirats Arabes Unis :

Certains d’entre eux s’organiseront dans le nouvel État chiite, qui sera l’ennemi de l’Iran, pas un allié.

Quant à la région de l’Afrique du Nord ou de la région du Maghreb, Peters n’en a pas parlé dans son article, mais cette région a peut-être été ajoutée à d’autres articles de chercheurs et stratèges occidentaux et américains. , le Maroc et le Soudan font partie du nouveau schéma du Moyen-Orient, et la vérité est que les Arabes mettent en œuvre, volontairement et sans leur volonté, un schéma occidental pour dessiner une nouvelle carte basée sur le partage des intérêts entre les grandes puissances et devenir ce monde est de plus en plus fragmenté et divisé sous le slogan de la survie du plus apte, comme si l’histoire devait remonter à des milliers d’années.

By admin