« Du Sahel aux rives nord de la Méditerranée : la sécurité frontalière, enjeux et perspectives »

Spread the love

Réunion préparatoire pour l’élaboration de l’appel de Tunis 

Pour un « Pacte de sécurité et de stabilité » 

Depuis les conférences régionales sur les frontières de Tripoli de mars 2012 et Rabat de novembre 2013, les menaces sur les frontières ont continué de s’accroître dans un contexte général d’instabilité dans la zone saharo-sahélienne, rendant nécessaire une réponse coordonnée à des défis communs:

;La dissémination d’armes légères et de petit calibre

;Le développement de l’extrémisme et des réseaux terroristes

La recrudescence du crime organisé dont notamment le trafic de drogue et le trafic de migrants

La dégradation de l’environnement, la désertification et l’insécurité alimentaire ;

.Le radicalisme idéologique

La gestion des espaces frontaliers implique une approche tridimensionnelle à la fois sécuritaire, notamment la réforme du secteur de sécurité et le renforcement des coopérations opérationnelles transfrontalières, politique, avec la poursuite d’un processus politique inclusif impliquant les populations locales, et socio- économique, par le renforcement des politiques de développement .

Affirmant notre soutien à une approche régionale permettant de relever les défis de la sécurité des frontières, à travers les Stratégies des organisations internationales et régionales concernées dans la continuité des plans d’action adoptés à Tripoli et Rabat ;

Nous convenons de ce qui suit :

1- Œuvrer pour l’attachement à la paix, à la sécurité et à la stabilité en tant que choix stratégique pour mettre fin à la spirale de la violence sous toutes ses formes et origines ;

2- Renforcer le dialogue et la concertation sur la gestion de la sécurité des frontières du Sahel aux rives nord de la Méditerranée ; 

3- Intensifier lacoopération opérationnelle dans le domaine sécuritaire pourlutter contre le terrorisme et le crime organisé ;

4- Développer des projets adaptés aux besoins spécifiques des populations afin d’assurer leur adhésion à l’amélioration de la situation sécuritaire et à la prévention et la lutte contre les phénomènes de radicalisation.